Actualité

  • Du 24 octobre au 14 novembre 2018: Exposition « Les chemins de 14-18″ A l’Hôtel de ville de Saint Gilles.

Expo les chemins de 14-18Vernissage le mercredi 24 octobre 2018  à 18h30. Avec la participation  entre autres des reproductions des deux hauts reliefs d’acier d’Antoine Mortier de la station « Yser ». Hôtel de ville de Saint Gilles, place Van Meenen à 1060 Bruxelles.

 

 

 

 

 

Haut relief Mortier 2-small  Haut relief Mortier 1-small

  • Du 23 juin au 15 décembre 2018: Exposition « Magma Cloud Ashes » chez Belfius Art Gallery

Belfius art collection (Copy)Plus de 50 œuvres sont exposées dans la galerie Belfius dans le cadre de l’exposition Magma Cloud Ashes. Autour de ce thème, Belfius Art Collection explore l’impact et les symboles de trois couleurs considérées comme fondamentales et culturellement proches par les historiens: le rouge, le blanc et le noir. Ce spectacle considère ces trois sons archétypaux et contrastés à travers leur présence matérielle et immersive, ainsi qu’à travers la découverte de leurs interprétations à travers différentes cultures et périodes. Entre autres participants, relevons: Piet Stockmans, René Magritte, Jan Brueghel (l’Ancien), Ann Veronica Janssens, Luc Tuymans, Michaël Borremans, Jan Fabre, Léon Spilliiaert, James Ensor, Rik Wouters, Serge Vandercam, Antoine Mortier, Henri Michaux, Pierre Culot, Hans Op de Beeck et Leo Copers. L’exposition est organisée par Bénédicte Bouton et Carol Laurent.

Les œuvres intitulées « Blanc et noir » 1954 et « Dans le silence » 1960 d’Antoine Mortier forment un très bel ensemble avec une œuvre de Raoul Ubac et de Serge Vandercam.

Extrait du catalogue de l’exposition : Blanc et Noir (1954), Dans le silence (1960): Antoine Mortier est considéré comme l’une des figures majeures de l’Abstraction Lyrique en Belgique. Il a produit une oeuvre importante et multiple sur grands formats, où il dévoilait son monde intérieur par un geste spontané, brossé largement sur la toile et le papier. Il créait ses peintures en virtuose dans le mouvement et la rapidité, avec une énergie emprunte de délicatesse. Inspiré par son environnement quotidien, ses sujets étaient déployés de manière monumentale, dans un équilibre formel révélateur d’une émotion sombre et intense.

IMG_7934 (Copy)    IMG_7932 (Copy)

 

  • StGillesSt Gilles – 800 ans aux éditions MardagaUn bilan de la paroisse de st Gilles n’avait plus vu le jour depuis 1904. L’occasion de ces huit fois cents années était trop belle pour ne pas l’honorer d’une célébration chaleureuse et authentique à son image. Aussi une nouvelle synthèse fut engendrée pour dresser le portrait actuel de saint Gilles OpBrussel. La publication est particulièrement riche d’informations et abordent les aspects historique, sociologique, économique, industriel, folklorique et culturel. Déjà, ses rues et son hôtel de ville rendent hommage aux sculpteurs et artistes plasticiens (Eugène Broerman, Omer Dierickx, Fernand Knopff, Julien Dillens, Jef Lambeaux…) qui y étaient né, y avaient grandi, habité et travaillé. Pour mémoire, citons quelques-uns de ces artistes d’origine tels que Marcel Henri Baugniet, Marcel Broodthaers, Jules Brunfaut, Nicolas de Staël, Franz Gailliard, Jean Pierre Ghysels, Fernand Knopff, Hankar ,Victor Horta, Jean Luc Moerman, Pascal Bernier, Jacques Moeschal, Antoine Mortier (pp178,180,181), Strauven, Octave Van Rysselberghe …. La lecture de ce bilan 2016 est agrémentée d’illustrations et de commentaires qui se souviennent de tous ceux et celles qui ont personnalisé cette commune bruxelloise et l’ont teintée d’une authenticité plurielle. Pour en savoir plus: Saint Gilles, huit siècles d’histoire 1216-2016, sous la direction de Pierre Dejemeppe, éd. Mardaga 2016.

 

Seize ans déjà. Le 26 janvier 1999, le peintre Antoine Mortier entrait dans un profond sommeil.sommeil small

« Le crépuscule, l’heure merveilleuse où les choses sont à leurs valeurs, où l’inutile disparaît où la grandeur s’affine. Le crépuscule, c’est la paix, le pardon, l’oubli des erreurs de la lumière, c’est le juge et l’ordre, c’est la généreuse et juste austérité » Antoine Mortier. inv. 2011/0058 in Etats d’âme, édition Tandem 2000, p. 49.

Image: Antoine Mortier, Le sommeil, 1977, huile sur toile, 146×195. © Antoine Mortier. Sabam.