Biographie

Antoine Mortier par Oscar Schellekens

Antoine Mortier (1908 – 1999)
Image: « Portrait de Antoine Mortier » © Oscar Schellekens 

  • 1908 Antoine Mortier naît le 2 octobre
  • 1921 Âgé de 15 ans est apprenti staffeur (décorations ornementales moulées)
  • Fréquente les cours du soir de modelage, d’ornement et de perspective à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles
  • 1926-1951 Effectue plusieurs intérims à Bruxelles comme artisan fourreur dans diverses maisons
  • 1928-1929 Fait son service militaire à Arlon comme 10e de ligne en qualité d’observateur  dans les Chasseurs ardennais
  • 1936 Fréquente les cours de sculpture d’après l’antique et de modèle vivant à l’Académie de Saint Josse ten Noode 1934-1936) et de Saint Gilles (1936-1937). Obtient la grande distinction
  • 1937 Epouse Emilienne Lempereur, couturière dans la maison de haute couture Nathan
  • 1939 Mobilisé lors de la rencontre Chamberlain, il part en campagne
  • 1940 Démobilisé suite à une intervention chirurgicale. Est engagé comme choriste au Théâtre royal de La Monnaie. Il y restera jusqu’en 1947. Parallèlement, il s’adonne pleinement à la peinture.

  • 1943
    participe au premier salon d’ensemble de la galerie L’Atelier. Art Jeune du Paysage (artistes – de 35 ans) Il y côtoie les futurs membres de la Jeune Peinture
  • 1944 Remarqué par Robert Delevoy, il participe  pour la première fois au Salon Apport de la Galerie Apollo
  • 1946 Première exposition personnelle à la Galerie Apollo. En mars, il adhère au groupe de la Jeune Peinture  avec lequel il participe à l’exposition de la Jeune Peinture Belge à Paris. Il  en démissionne la même année en novembre
  • 1949 Première exposition personnelle au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles
  • 1951 Acquisition de Variation 51 par l’Albright Art Gallery de Buffalo – New York lors de l’exposition du Carnegie Art Institute of Pittsburgh. Rencontre Daniel-Henry Kahnweiler qui l’invite à s’installer à Paris. Pour des raisons familiales et matérielles, Mortier ne pourra donner suite.
  • 1953 La baronne Lambert met à sa disposition un atelier dans son hôtel particulier – Acquisition de Torse (1948) par le Salomon Guggenheim Museum – Participe à la IIe Biennale de São Paulo
  • 1954 Acquisition de D’après un nu (1953) par les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique
  • 1956-1958 Période de vaches maigres suite à l’incendie de l’hôtel de la baronne Lambert.
  • 1957 Emilienne  dirige l’atelier du département de haute couture dans le nouveau grand magasin Sarma Lux et Antoine Mortier est engagé comme ouvrier encadreur chez Van Thienen
  • 1959 Encouragé par Van Thienen, il quitte son emploi pour se consacrer exclusivement à la peinture
  • 1961 Participe à la Biennale de São Paulo avec vingt et une œuvres  – Acquisitions de plusieurs tableaux par  Maurice Naessens pour la  collection de la Banque de Paris Bas.
  • 1962 Premières vacances en famille lors d’une résidence artistique sur l’île de Comacina (lac de Côme- Italie). Représente la Belgique à la XXXème Biennale des arts contemporains de Venise
  • 1964 Est en lice face à Robert Rauschenberg pour le grand prix de la XXXIIe Biennale de Venise
  • 1967 Fait construire une maison-atelier à Piètrebais dans le Brabant wallon
  • 1969 Première grande rétrospective au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles
  • 1983 Commande par la STIB d’une oeuvre à intégrer dans le hall de la station de métro Yser. Il rend hommage aux combattants dans deux hauts reliefs d’acier  de 9m chacun : La Pietà et La Couronne du vainqueur
  • 1986 Double rétrospective Antoine Mortier aux Musées royaux des Beaux-Arts de Bruxelles et  au  Palais des Beaux-Arts de Bruxelles
  • 1988 Inauguration des deux œuvres de la station de métro Yser le jour de ses 80 ans
  • 1992 Décès de son épouse Emilienne Lempereur
  • 1994 Quitte son atelier de Piètrebais et revient s’installer à Bruxelles. L’artiste s’arrête de peindre  à bout de force l’année suivante
  • 1999 Décède à l’âge de 91 ans
  • 2001 Exposition d’hommage itinérante  Belgique, France: Antoine Mortier. Le geste incarné
  • 2012 – 2013 Première exposition personnelle aux Anciens Abattoirs de Mons en Wallonie, Antoine Mortier. La transfiguration du réel.

SONY DSC SONY DSC

Images: © asbl Antoine Mortier
« Ex Aequo », 1972, huile sur toile 162 x 195 cm 
« La Famille » 1972, huile sur toile, 162 x 205cm